Karadocteur Menu

Anesthésie en pédiatrie

Anesthésie en pédiatrie

A peine mon semestre d'internat en Médecine Intensive et Réanimation terminé, alors que j'étais carrément épuisé, j'ai choisi d'enchaîner avec un troisième semestre plus tranquille. Pour cela, j'ai opté évidemment pour de l'Anesthésie ! Il faut bien que je me repose un peu après tous ces efforts...

Etant donné que j'avais commencé par un premier semestre d'anesthésie dans un hôpital périphérique, j'ai préféré cette fois aller au CHU. De cette manière, j'espère avoir une vision d'ensemble des différentes possibilités que m'offre ce métier d'Anesthésiste-Réanimateur, la meilleure des spécialités médicales !

Parmi les stages disponibles au CHU, l'ARS me mettait à disposition uniquement des stages couplés : 3 mois / 3 mois. J'ai donc opté pour débuter mes 3 premiers mois en anesthésie de chirurgie infantile. Les 3 mois suivants, je les passerai en Gynécologie-Obstétrique.

Anesthésie pédiatrique

L'Anesthésie pédiatrique est quelque chose qui me fait peur ! D'autant plus que je n'aime pas vraiment les enfants... Alors là quand ils vont se mettre à pleurer parce qu'il n'y a pas papa/maman, je vous dis pas dans quel état d'esprit je vais être ! Enfin bref, il faut y passer et d'après les rumeurs que j'ai eu, ce stage est tranquille et formateur. Que demander de mieux ?

Dans mon imaginaire, endormir des enfants doit être un calvaire, surtout avec les plus petits. Je les imagine entrain de pleurer et de s'agiter dans tous les sens... J'imagine également qu'ils doivent avoir de très petites veines, alors j'appréhende le fait de devoir leur poser des minuscules voies veineuses périphériques ! C'est pareil avec les intubaitons en fait. On doit avoir l'impression de casser ces petits êtres fragiles durant la laryngoscopie ! Enfin, bref je verrai bien comment cela se passe dans la réalité...

Mes objectifs de stage

Comme pour tout début de stage, je me force à lister mes objectifs de stage pour mettre le doigt sur des choses précises sur lesquelles je vais devoir me forcer à progresser tout au long du semestre. Pour ce trimestre, mes objectifs sont les suivants :

  1. Connaître les particularités de l'anesthésie infantile, puisque j'imagine que celle-ci diffère de l'anesthésie chez l'adulte. Je pense notamment aux inductions inhalatoires.
  2. Connaître les posologies des différents médicaments, en particulier les antalgiques (15 mg/kg toutes les 6h pour le Paracétamol)
  3. Savoir pratiquer certaines anesthésies loco-régionales de l'enfant, dont notamment les blocs maxillaires et les anesthésies caudales.
  4. Poser le maximum de voies veineuses périphériques, ce qui a l'air très complexe au vue des petites veines qu'ils doivent avoir...
  5. Savoir gérer un bronchospasme, une des complications graves de l'anesthésie pédiatrique.
  6. Savoir gérer une intubation difficile non prévue chez l'enfant.

Formation

Tout ces objectifs, je dois les remplir au bout de 3 mois seulement ! Cela fait vraiment court je trouve, mais dans ma ville de rattachement ils ont toujours fonctionné ainsi... Ca fait peur de se dire que ces 3 prochains mois seront les seuls de ma formation d'interne où j'endormirai des enfants...

Du coup, je compte bien profiter du bloc opératoire pour pratiquer un maximum. J'espère aussi pouvoir profiter des temps de pauses, durant les chirurgies longues, pour lire un maximums de documents sur l'anesthésie pédiatrique. Pour cela, sachez que mon MAPAR est toujours dans ma poche. Ce livre est carrément génial, c'est devenu mon meilleur amis !

En conclusion

Ce semestre d'anesthésie au CHU va être beaucoup plus tranquille que mon stage précédent, je vais donc pouvoir me reposer un peu même si le bloc opératoire débute tôt apparemment (vers 7h30). En revanche, je vais devoir être très impliqué puisque ce sera les 3 seuls mois de mon internat où je pourrai être formé à l'anesthésie pédiatrique.

En revanche, je dois vous préciser qu'étant donné qu'il n'y a pas d'interne de garde en anesthésie infantile et que je couple mon semestre avec 3 mois de gynéco, je dois réaliser mes gardes en Gynécologie-Obstétrique... Heureusement que j'ai pu faire un peu de gynéco en premier semestre, avec notamment quelques poses de péridurales, parce que sinon j'aurai été carrément perdu lors ma première garde en salle d'accouchement dès la semaine prochaine !

Aller go, c'est parti ! Allons à la rencontre d'un nouveau service, des nouveaux chefs et infirmières, de nouveaux (petits) patients et patientes !