Karadocteur Menu

Réanimation chirurgicale au CHU

Réanimation chirurgicale au CHU

Après une fin de semestre chaotique en unité COVID-19, j'attaque mon 4e semestre d'internat d'Anesthésie-Réanimation en Réanimation Chirurgicale dans un CHU.

Comme pour tous les débuts de semestre, je tiens à mettre par écrit les raisons qui m'ont poussé à choisir ce stage, les particularités du service et mes objectifs de stage.

Réanimation Chirurgicale au CHU : l'aboutissement

Il y a quelques temps maintenant, quand j'étais externe et que je devais choisir la spécialité médicale que j'exercerai toute ma vie, j'avais beaucoup réfléchi. Dans mon article à ce sujet, je vous dévoilais à l'époque que j'avais clairement choisi cette spécialité pour le côté réanimation. C'est clairement l'aspect le plus passionnant !

escalade

Cependant, avant de foncer tête baissée dans un service de réanimation, j'avais fait le choix de débuter ma formation par un premier semestre en Anesthésie afin d'apprendre les bases de l'intubation, la pose de cathéters, les principaux médicaments d'urgence, etc. Ce fut très formateur !

Ensuite, j'ai enchaîné avec 6 mois de Médecine Intensive - Réanimation (anciennement appelé Réanimation Médicale). Comme je le développe dans l'article, ce semestre très difficile m'a permis d'acquérir des connaissances médicales indispensables à tout médecin anesthésiste, d'apprendre une méthode efficace de raisonnement diagnostique, ainsi que des compétences pratiques qui me serviront tout au long de ma carrière. J'ai terminé ces 6 mois sur les rotules tellement c'était intense, mais j'en suis sorti avec beaucoup plus d'assurance en moi et de compétences médicales.

J'ai donc poursuivi ma formation par 3 mois d'Anesthésie Pédiatrique au CHU, puis quelques mois de salle d'accouchement (#peridurale) et enfin en unité COVID-19.

Aujourd'hui, débutant mon 4e semestre d'interne en médecine, j'ai l'impression d'avoir fait grossièrement le tour de ma spécialité et je peux donc me lancer et profiter à fond de ce stage où je me verrai bien travailler plus tard : la réanimation chirurgicale. C'est donc l'aboutissement de ma première partie d'internat je trouve !

Particularités de la réanimation chirurgicale

J'ai choisi d'effectué mon semestre en réanimation chirurgicale au CHU pour la qualité de la formation et la diversité des pathologies traitées.

J'ai choisi le CHU en me disant que c'est un endroit qui peut être hostile certes, mais où j'aurai une meilleure formation, où je verrai appliquer les dernières recommandations. Je me considère encore comme un jeune interne, donc il ne faut pas que j'hésite à me faire un peu mal pour apprendre la rigueur et les bonnes pratiques. J'irai profiter des avantages des hôpitaux périphériques quand j'aurai plus d'expérience, de recul et que je serai plus autonome.

Les pathologies rencontrées dans mon nouveau service sont très variées, et cela concerne notamment :

  • Des prises en charge post-opératoires programmées pour des chirurgies très lourdes, comme des transplantations ou de la neurochirurgie par exemple.
  • Des prises en charge post-opératoires pour des chirurgies qui ne se sont pas bien déroulées, pour diverses raisons comme par exemple un choc hémorragique ou un choc anaphylactique.
  • Des patients hospitalisés dans les services de chirurgie qui présentent une détresse vitale : arrêt cardiaque, détresse respiratoire, hémorragie, etc.
  • Des patients transférés par le SAMU pour polytraumatismes, des accidents de la voie publique, etc.

C'est donc très varié et fascinant !

Objectifs de stage

Au cours de ce semestre, j'ai pour objectif d'apprendre les particularités de cette spécialité, c'est-à-dire plus particulièrement :

  • La compréhension des montages chirurgicaux complexes
  • La gestion post-opératoire de différents drains
  • La prise en charge d'un patient polytraumatisé, avec le déchocage immédiat, la gestion des défaillances vitales immédiates et la coordination des différents interventants (radiologues, chirurgiens, etc.).
  • La gestion d'un choc hémorragique
  • La gestion post-opératoire des patients transplantés
  • La réalisation d'échographie cardiaque, de doppler trans-crânien et la compréhension de dialyse

Conclusion

C'est un stage qui s'annonce passionnant ! Après mes 4 premiers jours dans le service, j'ai hâte d'y trouver mes repères, de faire connaissance avec les médecins séniors et les infirmières pour bien m'intégrer et ensuite profiter pour en apprendre le plus possible !

J'attends beaucoup de ce semestre, je le vois comme le tournant de mon internat : la réanimation me plaira-t-elle vraiment, à tel point que j'en fasse ma carrière ? Ou bien en serai-je dégouté et se posera alors la question de ne pratiquer que l'anesthésie ? L'avenir nous le dira.