Réfléchir et définir son plan de vie

Réfléchir et définir son plan de vie

Êtes-vous heureux et épanoui dans votre vie ? Beaucoup de gens, y compris moi, vont répondre non à cette question... Pourtant, de nos jours, il n'y a jamais eu autant de richesses, de confort, de culture et de technologie dans le monde. Nous vivons dans l'opulence des ressources par rapport aux générations précédentes, et nous ne nous en rendons pas compte.

Un simple constat

gilet jauneBeaucoup de personnes aujourd'hui, même celles qui veulent "travailler dur", critiquent notre système et notre mode de vie contemporain. Alors certes, je suis d'accord, notre système est très loin d'être parfait et favorise les inégalités : c'est un fait. Mais est-ce une raison pour se morfondre dans son coin sans agir ? Pourquoi se plaindre que la vie est trop dure, que le système est mal fait, si c'est pour rester passif, dans sa routine de travailleur salarié au quotidien ? Pourquoi ne pas utiliser les rouages de ce système pour tenter d'en tirer profit et améliorer nos conditions de vie ? Pourquoi continuer à vendre notre temps contre de l'argent ?

boraNous avons tous eu des rêves quand nous étions encore des enfants ou des adolescents : être un super-héro ou une princesse, porter l'uniforme de pompier, voyager au Pérou, marcher sur la grande muraille de Chine, vivre sur une paillote à Bora Bora, être riche, conduire une ferrari, etc. Mais combien de personnes parmi nous ont pris le temps de se poser quelques instants et de réfléchir à comment faire pour y parvenir ? Trop peu sûrement...

La grande majorité de mes connaissances subissent la routine. Parmi les plus âgés encore sur le marché du travail (même médecin), nombreux sont ceux qui n'en peuvent plus de se lever tôt le matin, de travailler dur toute la journée et rentrer tard le soir pour un salaire leur permettant tout juste de vivre (ou survivre). Qu'ont-t-ils fait au cours de leur vie pour anticiper cela ? Pas grand chose... Et parmi les plus jeunes actifs, tous, y compris les plus aisés financièrement, envisagent un avenir difficile, en particulier au niveau économique, avec notamment la diminution progressive du pouvoir d'achat et des retraites. C'est effectivement ce que les grands médias nous rabachent à longueur de journée. Et pourtant, personne n'est, ou n'a été, pro-actif pour s'y préparer... Et vous ?

code barre humainLa conjoncture actuelle et le mode de pensé dominant dans notre société nous poussent à consommer immédiatement pour profiter de l'instant présent, sans avoir d'objectifs de vie ni se soucier de l'avenir. Mais est-ce la bonne vision des choses ? Personnellement, je ne pense pas, mais ce n'est que mon avis.

Je pense au contraire que l'on doit prendre du recul et prendre le temps de réfléchir aux raisons qui nous poussent à nous lever le matin et à l'utilité de nos efforts quotidiens. Il faut arrêter de subir la routine et de rester dans notre zone de confort pour enfin s'épanouirse réaliser et donner un sens à sa vie.

Pour y parvenir, je pense que l'on doit forcément commencer par se cultiver en lisant des livres ou des articles sur internet concernant le développement personnel, prendre le temps de réfléchir et surtout : agir !

La première étape primordiale à mon sens : c'est la constitution d'un plan de vie, appelé aussi projet de vie.

Qu'est-ce qu'un plan de vie ?

directionsUn plan de vie, ou projet de vie, c'est quoi ?

Il s'agit simplement d'une réflexion, que vous pouvez mettre par écrit ou avoir dans votre esprit, sur ce que vous voulez faire dans l'ensemble de votre vie, en comprenant toutes les étapes et les moyens pour y parvenir. Tous les aspects doivent y passer : votre vie personnelle (famille, loisir, voyage, éducation, culture, etc.), professionnelle (métier, évolution de carrière, etc.) et vos finances (revenus, patrimoine, bourse, immobilier, etc.).

En somme, un plan de vie doit donc permettre de faire le lien entre ses ambitions personnelles et sociales, son plan de carrière professionnelle et son plan patrimonial.

C'est à mon sens un exercice incontournable pour avancer dans la vie, évoluer, progresser, et atteindre ses objectifs. Sans faire cela, c'est-à-dire sans cadrer les choses, on ne peut vivre qu'au jour le jour, sans avenir... C'est peut être ce qui vous intéresse, et je le respecte, mais ce n'est pas mon cas : j'aspire à plus.

Vous comprenez bien que les personnes qui ont le plus de chances de réussir dans la vie et d'atteindre leurs objectifs sont celles qui ont défini leurs objectifs et qui ont réfléchi à comment y parvenir. Le corollaire à cela c'est que ceux qui n'ont pas d'objectifs ne peuvent pas avancer...

Dans la suite de cet article, je vais développer mon propre plan de vie, ce qui ne va forcément pas vous correspondre, mais vous pourrez vous en inspirez pour rédiger le votre. N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires et réflexions, je serai ravis de lire vos avis !

Faire le point sur sa situation actuelle

La toute première chose à faire pour rédiger un plan de vie est de faire le point sur sa situation actuelle. Il faut savoir d'où l'on part pour savoir où l'on va.

Sur le plan personnel, j'ai 26 ans, je suis en couple, sans enfant, sans être marié ni paxé. J'habite dans un appartement en location situé en centre ville d'une grande métropole française, loin de ma famille. Je mange à ma faim mais beaucoup de mauvaises nourritures, style pates, jambon, pizza et fast-foods. Je fais un peu de sport tous les jours et mes loisirs se résument à sortir avec mes amis pour prendre un verre. J'adore lire, en particulier des romans policiers, mais aussi des livres de développement personnel. J'écoute énormément la musique, de toutes sortes. J'aime également l'informatique et la programmation, ce qui m'a permis de créer et tenir ce blog durant mon temps libre. Je joue un peu aux jeux vidéo quand je n'ai rien d'autre à faire. Pour mes vacances, j'en profite pour faire des petits voyages en Europe ou retourner voir ma famille.

Sur le plan professionnel, je suis interne d'anesthésie-réanimation, ce qui fait que je travaille énormément à l'hôpital à raison d'environ 70 heures par semaine, pour un salaire d'environ 2 200 € par mois. Je passe également du temps à me former à mon domicile en lisant des livres et des articles médicaux, ou en regardant des cours en vidéo sur différents aspects de mon métier.

Sur le plan financier, je n'ai pas grand chose à dire : mes seuls revenus concernent mon salaire d'interne en médecine. J'arrive à épargner tous les mois quelques centaines d'euros, dans un Livret A et un peu sur le Bitcoin. Je n'ai pas de bien immobilier, ni de placement en bourse.

Une évaluation financière et patrimoniale plus poussée, avec une analyse sérieuse de vos revenus et de vos dépenses doit être réalisée dès maintenant, afin de pouvoir définir votre capacité d'épargne et d'investissement.

Comment définir ses objectifs de vie ?

La deuxième étape dans la rédaction d'un plan de vie est de lister et prioriser ses objectifs à réaliser avec des délais ou des âges à ne pas dépasser. Il faut faire ceci pour décrire sa vie idéale, donc sans penser aux facteurs limitants ni aux obstacles éventuels, comme le manque d'argent, le manque de temps, le manque de connaissances ou de compétences.

Pour moi, sur le plan personnel, je veux dans l'idéal :

  • Passer du temps en famille et avec mes amis : dès maintenant et pour le plus longtemps possible. Je ne souhaite pas me marier, mais je souhaite en revanche partager ma vie avec ma compagne. Un pax pourrait être envisageable. J'imagine faire 2 enfants entre 30 et 35 ans, afin de vivre certaines expériences de mon côté avant leur naissance et les accueillir lorsque j'aurai acquis une situation acceptable pour pouvoir subvenir à leurs besoins, notamment leurs études.
  • Me sentir bien dans mon corps : le plus rapidement et pour le plus longtemps possible. Pour cela, je pense que je peux me remettre au sport, manger plus sainement et acheter de nouveaux habits qui me correspondent.
  • Pratiquer mes loisirs dès que j'en ai envie, sans la contrainte du travail : l'informatique, la lecture, la cuisine, la pétanque, etc.
  • Voyager : à moyen et long terme, avec ma compagne seulement, ou avec mes enfants quand ils seront grands. L'Islande est le pays qui me fait le plus rêver. Je veux visiter en particulier l'Amérique du Sud avec le Pérou et l'Argentine. Je souhaite également me rendre au moins une fois dans ma vie aux Etats-Unis, pour voir notamment New York, Washington et Los Angeles. Enfin, je ne veux pas mourir sans avoir marché sur la grande muraille de Chine.
  • Me cultiver : j'aimerai lire dans les plus brefs délais beaucoup de livres de réflexions sur le monde, la philosophie, la place de l'Homme dans notre société, les sciences, l'économie, la développement personnel, mais aussi des romans pour me divertir.
  • Vivre dès aujourd'hui dans un logement paisible qui m'appartient, avec le matériel et la technologie qui me plaît, sans me limiter.

Sur le plan professionnel, je veux, dans l'idéal, travailler en tant que médecin en alternance dans les services de réanimation chirurgicale ou d'anesthésie gynécologique et obsétricale dans un grand centre hospitalier public afin de traiter des patients atteints de pathologies variées et complexes. J'aimerai idéalement travailler un maximum avant mes 40 - 45 ans, puis diminuer fortement mon activité à 2 ou 3 jours par semaine afin de me dégager du temps libre pour l'éducation de mes enfants et mes activités personnelles. En fait, je veux pouvoir considérer mon travail comme un loisir et non pas comme une obligation pour avoir des revenus. Je ne veux plus vendre mon temps à un employeur pour pouvoir vivre (ou survivre).

Sur le plan patrimonial et financier, je veux dans l'idéal :

  • Optimiser ma capacité d'épargne.
  • Réussir à dégager des revenus avec mon blog à court terme.
  • Posséder ma résidence principale, à moyen terme.
  • Investir pour augmenter mes revenus et préparer ma retraite :
    • Continuer à investir dans les cryptomonnaies, dont le Bitcoin.
    • Investir dans la bourse à moyen terme et apprendre le trading.
    • Investir dans l'immobilier : à moyen terme.

Comment atteindre ses objectifs et réussir sa vie ?

En faisant la différence entre ma situation actuelle et ma vision de la vie idéale, on peut constater qu'il me reste pas mal de chemin à parcourir et que réaliser la totalité de ce que je souhaite est pratiquement impossible. En revanche, rien ne m'empêche de rêver et de tout faire pour essayer d'y parvenir. Pour cela, j'ai décidé de me former, en profitant de la richesse des contenus sur internet et des livres de développement personnel, et d'agir.

En analysant mes objectifs, on constate finalement que j'ai un besoin de temps libre et un besoin d'argent. Ce sont donc 2 facteurs limitants, 2 obstacles, pour obtenir une vie parfaite. Il faut donc trouver des solutions pour y remédier.

Aujourd'hui, je suis passionné et motivé par mon métier. Il peut donc être intéressant de profiter de cela pour travailler un maximum et me dégager un salaire conséquent. J'ai travaillé extrêmement dur quand j'étais étudiant, notamment pour réussir la PACES et les ECN, alors il faut en tirer profit aujourd'hui.

En revanche, quand j'aurai 40 - 45 ans, je pense que je ne voudrai plus être un acharné du travail. Je voudrai profiter de la vie et de mes proches. A ce moment-là, il sera alors judicieux de diminuer mes heures de travail à l'hôpital et prendre du temps libre. Je me vois bien travailler 2 ou 3 jours par semaine, et pratiquer mes loisirs le reste du temps. Je ne veux pas subir la routine du travail, mais plutôt considérer mon travail comme loisir, puisque je l'ai choisi, j'ai travaillé dur pour être diplômé et que probablement j'aimerai encore mon métier.

Pour pouvoir diminuer mon temps de travail, il faut nécessairement dégager des revenus complémentaires afin de compenser la perte de salaire. Dans l'idéal, il faut obtenir une certaine indépendance financière. Ceci doit s'anticiper dès le plus jeune âge pour y parvenir le plus tôt dans la vie. En effet, à 45 ans, quand j'en aurai marre de travailler dûrement, il sera trop tard pour pouvoir mettre en place des revenus passifs...

investisssementAinsi pour dégager des nouvelles sources de revenus et atteindre la liberté financière, plusieurs moyens sont disponibles de nos jours :

  • Epargner avec une bonne gestion des finances personnelles
  • Investir en immobilier
  • Investir en bourse
  • Créer une entreprise
  • Investir dans les actifs numériques, appelés aussi cryptomonnaies

Ces différents moyens comportent tous des spécifités, des avantages et des inconvénients. Certains sont plus rentables que d'autres, certains sont plus risqués. Je pense qu'aujourd'hui, il est obligatoire de s'intéresser à l'économie et à ses finances personnelles pour réussir dans la vie et préparer son avenir, le plus tôt possible. Aujourd'hui, il ne faut pas considérer ces questions comme des "problèmes d'adultes" parce que quand vous en aurez besoin : ce sera sûrement trop tard...

Personnellement, j'ai décidé de me former sur ces sujets, notamment sur l'investissement immobilier et la bourse. Je pense tout d'abord lire quelques livres sur ces sujets et me lancer rapidement.

Concernant les voyages, puisque, à ce jour, je n'ai pas un salaire me permettant d'avoir un budget exceptionnel, il serait judicieux de voyager vers des destinations proches et peu chères, c'est-à-dire vers l'Europe ou voire même visiter les régions de France que je ne connais pas. Par la suite, quand j'aurai une épargne et des revenus plus conséquents, je pourrai me permettre de réaliser mes voyages de rêve.

En conclusion

Vous voyez, j'ai réfléchi et rédigé ce plan de vie en une journée entière : cela ne m'a pas pris trop de temps, si ? En revanche, je sais désormais d'où je pars et où je veux aller dans ma vie.

Publier mon plan de vie comme un article du blog me permet d'avoir un document daté que je pourrai relire régulièrement afin de voir mon avancé et me remotiver. Je vous conseille de faire de même : écrire votre projet de vie sur un document word et le relire régulièrement.

Toutefois, cela est bien beau, mais il faut savoir que la réalité de la vie est bien différente de ce que l'on peut prévoir ou anticiper. En effet, les aléas de la vie et l'évolution de votre personnalité au fil du temps font que vos objectifs changent. Et c'est bien normal ! Dans le cas contraire, si tout était prévisible, la vie serait bien triste... Ceci signifie qu'il faut réévaluer régulièrement votre plan de vie et le réajuster en fonction de vos propres objectifs !

Et vous, avez-vous rédigé votre projet de vie ? Quels sont vos rêves, vos aspirations ?


Si cet article vous a fait réagir, n'hésitez pas à laisser votre commentaire ci-dessous. Toutes les remarques sont les bienvenues !

Enfin, si vous souhaitez être tenu informé lors de la parution de nouveaux articles, je vous conseille de vous abonner à ma lettre d'information. Je ne vous enverrai jamais de publicité ou de SPAMs, c'est promis !

Informations

Publié par Karadocteur
le 18/07/2020 à 23h32
modifié le 13/03/2021 à 09h46

Dans la catégorie Développement personnel

Newsletters

Souhaiteriez-vous être prévenu lors de la parution de prochains articles sur le blog ? Pour cela, je vous invite à vous abonner gratuitement à ma lettre d'information :

Sur le même sujet

Devenir riche, est-ce possible ?
Devenir riche, est-ce possible ?
A la recherche du bonheur pour être heureux
A la recherche du bonheur pour être heureux
Se mettre au sport
Se mettre au sport

Commentaires

Prince_de_Tilerg, le 25/07/2020 à 21h34

Cela fait plusieurs semaines que je suis ce blog passionnant sur un métier relativement peu connu, ceci grâce à un post d'un « khey » du trop fameux forum 18-25 ans, qui avait partagé quelques-uns de tes articles au début de la pandémie.

Pour un profane comme moi qui ne suis pas issu de ce corps de métier (je suis de la « classe des ingénieurs »), c’est très intéressant de connaître le témoignage d’un interne du système médical (sans vieux jeu de mot !), les témoignages directs étant plutôt rares. Fascinant, même si j’ai fait les sciences dures comme on dit. Et de plus, connaissant quelqu’un de très proche, en médecine intensive – oui je sais qu’il existe une rivalité entre vos deux spécialités - cela permet davantage de connaître ces métiers, très peu connus de fait dans le public (on connaît tous grosso modo ce que fait un médecin, et pas vraiment ce que fait un anesthésiste/réanimateur).

Visiblement, si je peux me permettre la recherche d’un confort financier semble transparaître dans cet article. Pourquoi pas ? Je ne sais pas de quel milieu tu viens, mais la recherche du bonheur matériel ne peut être qu’une première phase d’un accès au bonheur, notion illusoire bien variable en fonction de la culture. (Quid de la définition du bonheur en Chine par exemple ? Il me semble que l’esprit collectif est bien plus valorisé la culture individualiste de l’Occident). Ne pas oublier le monde dans lequel on vit, avec encore une fois les problématiques écologiques. Le bien commun est ce qu’il y a de plus important pour nous, et toi en tant que futur anesthésiste, il y a de quoi tirer pour toi une fierté pour travailler pour le système public. Je suis bien conscient que vos conditions sont extrêmement difficiles voire même scandaleuses, la personne que je connaissais étaient à deux doigts de partir ad patres…

Par rapport à mon expérience, j’ai hélas bien connu bon nombre de boites privées par lesquelles je suis passé, avides du moindre profit. Je ne viens pas d’un milieu bourgeois, j’ai eu une enfance modeste, et je le confesse j’étais intéressé par l’argent comme Picsou (la valeur de la réussite hein ?) mais avec mon recul, la course au salaire se révèle peu porteur de satisfaction et bien fade. Et j’y ai trouvé mon compromis en travaillant indirectement pour le secteur public. L’utilité concrète.

Oui certes, la bourse, la cryptomonnaie, peuvent être très tentants mais il faut bien analyser les conséquences de ces décisions. Quelle entreprise choisir ? Qui réellement en profitera à long terme de ton investissement ? Seras-tu perdant à long terme ? Je pense que l’éthique ne fait pas un peu de mal même si certains égos aimeraient l’enfermer dans une cage et la balancer par la fenêtre…Entre autres, il ne faut pas oublier que les Etats perdent peu à peu leur autonomie/souveraineté dans le monde numérique de maintenant (cf. les GAFA qui ont une influence prépondérante vis-à-vis des Etats-Unis), il est de plus en plus rare de voir la forme de l’Etat-Providence se maintenir.

Après tout pour revenir à la notion du bonheur puisque tout être humain est à la recherche de ce Graal illusoire, Pascal affirmait que « Tout le malheur des hommes vient de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre. »

Cela mérite réflexion de mon point de vue…

Ouvert au débat Docteur !

Karadocteur, le 02/03/2021 à 17h51

Quel commentaire plus que passionnant, qui est presque plus intéressant que mon article lui-même ! Je te remercie pour l'intérêt que tu portes à mes articles en tout cas, j'en suis très flatté ! Pour continuer cette discussion, je te propose qu'on poursuive par email si tu veux bien ? A bientôt !

Votre soutien

Le contenu de ce blog vous intéresse ? Vous aimeriez bien le voir persister et évoluer quelque temps encore ? Alors sachez que votre soutien me serait d'une grande aide :

Me soutenir